mars 14, 2004

2 semaines... les plus hauts sommets et la pampa profonde

Par où commencer? Voilà qu'hier on a appris que le glacier Perito Moreno a rompu, pour la première fois depuis 16 ans, le barrage de glace qui sépare le Brazo Rico du reste du lac Argentino. La télévision montre des images d'un fleuve puissant qui passe par ce nouveau tunnel de glace. J'y pense car il y a deux semaines on se baignait dans le Brazo Rico et on trouvait que malgré les icebergs, l'eau était bonne.

On a donc quitté El Calafate qui est tout près du Glacier Perito Moreno et après quatre jours de mauvaise route, à nouveau contre le vent, on est arrivés à l'autre bout du Parc de Los Glaciares au petit pueblo d'El Chalten au pied du grand massif de granit Fitzroy. Sur le chemin on s'est arrêtés à l'estancia la Leona où on nous a appris le jeu des gauchos appelé "Argolla" et qui est constitué d'une grande bague de métal attachée par une ficelle au plafond. Le but est de balancer la bague et d'essayer de l'accrocher à un crochet qui se trouve sur le mur. On a passé au moins 4 ou 5 heures à jouer en attendant que le vent diminue pour continuer la route.

Notre arrivée à El Chalten a eu lieu sous un ciel nuageux et il faisait froid. On n'avait que des petits aperçus du mont Fitzroy. Mais on a découvert que le camping était gratuit et absolument magnifique. Il se trouve au nord du village tout près des sentiers qui conduisent au parc, coincé entre de belles falaises de granite et la rivière. Pas un mauvais endroit où attendre que le temps s'améliore pour pouvoir commencer l'escalade du célèbre mont Fitzroy. Il paraît que le temps est tellement mauvais qu'il n'est possible de grimper que quelques jours par an!

Le lendemain de notre arrivée, Clemen, un Barcelonais qui se déplace aussi à vélo depuis 10 mois, nous a appris que c'était le festival de la randonnée ce jour là.
Une des activités était une course de bicyclette et il pensait qu'on devrait y participer. Sans trop en savoir plus on l'a suivi au centre du village. Il n'y avait personne, mais au bout d'une demi-heure d'attente tout d'un coup tout le monde est arrivé. On a inscrit nos noms et on nous a donné une pancarte avec le numero '11'
On a vite compris qu'il s'agissait d'une course sérieuse et qu'il y avait des commanditaires et des prix. Donc nous voilà Damien et moi, en pleine course de VTT où il fallait faire quatre fois le tour d'un circuit de 2km qui passait partout dans le village de El Chalten. Tout le village nous crie des encouragements et rigole bien de voir un tandem dans la course. Mais voici qu'à la fin du troisième tour, notre chaîne avant saute. On arrive à la réparer rapidement et à continuer pour terminer le quatrième tour et finir deuxièmes! Ensuite on est allés voir une compétition d'escalade à laquelle on m'a convaincu de participer. Mais au deuxième tour, je suis tombé, sans me faire mal bien sûr. Ce soir là, à la fiesta, on nous a donné notre prix qui était un diner pour deux dans le meilleur restaurant du village. Comme ça, grâce à une petite course, on s'est fait plein d'amis dans le village. Le lendemain on a très bien mangé dans ce restaurant!

On a eu de la chance et le temps s'est amélioré pour notre randonnée dans les montagnes au pied du mont Fitzroy. Et je croyais qu'après avoir vu les Torres del Paines je serais un peu blasé par de nouvelles montagnes, mais les perspectives dans le parc de los Glaciares sont absolument incroyables. Au loin, on peut souvent apercevoir l'immense Campo de Hileo (glacier) patagonien qui amasse toute la glace dont viennent tous les glaciers de la région. Les immenses façades de granite des monts Fitzroy, Poincenot, Saint Exupéry et Cerro Torre sont tellement ... tellement .... que j'ai du mal à les décrire. Les photos pourront peut-être le faire à ma place.

La prochaine mission de notre voyage était de prendre deux traversiers et de porter nos vélos pendant 16km, puis de retrouver le début de la Careterra Australe au Chili. Après 40km de mauvaise route mais avec de très belles vues... les meilleures du voyage, on est arrivés au Lago Desierto. Un nom propice car là on a appris que le premier bateau n'avait pas d'essence et qu'il faudrait attendre le lendemain. Entre temps, on a aussi appris que l'embarcation qui traverse le Lac O'Higgins était cassée et qu'il faudrait attendre 15 jours de plus. Nous devons donc retourner à El Chalten... et refaire 40km de mauvaise route!

Sur le chemin du retour vers El Chalten, une des pièces qui tiennent la remorque s'est cassée. Il nous a donc fallu attendre qu'une voiture passe pour emporter la remorque à El Chalten avant de pouvoir continuer. Une fois de retour, on a vite réalisé qu'il n'était pas possible de faire des réparations à El Chalten et on s'est organisés pour prendre un bus vers la ville suivante où il y a un bon magasin de vélos. La décision a été facile à prendre car on n'avait pas le choix, mais en même temps c'est la première fois que je me trouve ici dans un bus.
Après 10 heures de bus je suis maintenant certain que je préfère le vélo!
Donc nous voici à nouveau tout près de la Carreterra Australe dans le village de Perito Moreno à côté du lac Buenos Aires, le plus grand lac de toute l'Amérique du sud. Demain on va faire les 90km qui nous séparent de la frontière du Chili. On va re-traverser la Cordillère des Andes et finalement aborder la Carreterra Australe le long du même lac qu'on appelle le Lago General Carrera du côté chilien.

Visitez la galerie d'images pour mon photo-montage de la route chaque jour à midi.

Posted by gwendal at 03:39 PM | Comments (3)