octobre 30, 2004

Perou: La casa de l'amistad


Nous voici dans une maison très particulière: la famille Ramirez D'Angelo est une "Casa de Ciclista" depuis 19 ans. Ils ouvrent leur porte à tous les cyclotouristes qui passent par Trujillo et il y en a déjà eu plus de 600. Nous sommes les numéros 611 et 612. Ils donnent tout sans rien recevoir en échange, que de l'amitié et des bonnes histoires de route. On se trouve ici avec deux cyclistes l'un espagnol, l'autre brésilien.

Pour nous c'est un repos bien merité après 7 jours de route depuis Lima sans s'arrêter. C'est très important,quand on se déplace toujours, de se retrouver de temps en temps dans un lieu fixe avec des amis . C'est peut-être pour ça que certains cyclistes se sont arrêtés ici jusqu'à quatre mois. La plupart se disent avant d'arriver qu'ils ne resteront que trois jours et ... une semaine a vite passé.
Et pourquoi pas? Trujillo est une ville beaucoup plus tranquille que Chimbote "la ville du poisson et de l'acier" à 100 kilomètres au sud. En outre Cuzco Trujillo se trouve à côté d'un site archéologique très important des civilisations Moche et Chimú.


D'un côté, s'élèvent les temples Moche du soleil et de la lune, construits entre le Ier et le 8e siècle, et que les archéologues n'ont commencé à étudier qu'en 1991, ceci à cause de leur construction intéressante: tous les cent ans ils reconstruisaient un temple identique au-dessus du précédent, juste un petit peu plus grand. Ainsi, chaque siècle, tout un temple était préservé avec toutes ses fresques peintes.

De l'autre côté de Trujillo, on retrouve la capitale de l'empire Chimú, Chan Chan.
Là, ise trouvent plus de 20 kilomètres carrés de ruines. Tout était construit en adobe de boue. Mais, grâce au climat très sec, on retrouve bien toute la structure de la ville. Malheureusement, depuis les années de "el Niño", il pleut beaucoup plus et les ruines se détériorent davantage.

Dès qu'il a appris qu'on était en tandem, Lucho (notre hôte) a vite rassemblé tous ses amis aveugles pour que je puisse leur faire faire un tour en vélo.
Et c'est comme ça que s'est passée notre petite semaine de repos dans la maison des cyclistes à Trujillo. Chaque jour, on ignorait ce qu'on allait faire mais ça se passerait certainement avec tous nos nouveaux amis.


Dimanche, Lucho m'a convaincu de le rejoindre pour une course de VTT aux limites de la ville. Ainsi, sans m'entraîner, sur un vélo emprunté, je me suis lancer dans une course de 12 tours dans une banlieue de la ville. Puisque toutes les routes ne sont pas goudronées, on n'a pas besoin d'aller loin pour trouver un bon circuit de VTT. A la fin du compte j'ai terminé 5ieme et tous les gamins du quartier se sont beaucoup amusés à poser toutes sortes de questions au "Canadiense" (j'avais mes chaussettes avec des petits drapeaux canadiens) j'ai réussi à capter plus d'attention que Pancho, le gagnant de 17 ans qui vit dans un village à la campagne. Il est le protégé de notre hôte Lucho qui lui prête tout pour qu'il puisse participer.
Lucho rêve d'organiser tout un programme qui permettrait aux jeunes sans moyen d'emprunter des vélos de course pour pouvoir participer à toutes les compétitions.

Posted by gwendal at octobre 30, 2004 10:29 AM
Comments