août 05, 2004

Paraguay: Le long voyage fluide qui remonte le Rio Paraguay

Je suis parti d´Asuncion un petit plus tôt que prévu le mercredi matin. Mais quand le bateau navigue seulement une fois par semaine vous ne posez pas trop de questions. J´ai dû me réveiller à 4:30 (Merci Ryan d'avoir réglé le réveil en me donnant un coup de pouce) La bicyclette était dans un garage derrière l´appartement de notre ami Lorenzo dans un quartier agréable de la ville. Cependant, pour y accéder il fallait traverser l'appartement du dessous. Le soir précédent, personne n´avait répondu à la porte. J'avais donc laissé ce travail pour le matin. Malheureusement personne n'était à la maison à cinq heures du matin. C'est donc avec un Lorenzo très fatigué rien qu'à l'idée de m´aider que nous sommes descendus du balcon en passant par un arbre dans la cour avant le lever du soleil. Nous avons essayé de trouver un moyen de transporter le vélo jusqu'au balcon pour que je puisse le prendre et le redescendre par les escaliers vers la rue de l'autre côté. Nous avons réussi après quelques tentatives et je suis arrivé au port à 6:30am.

http://www.antipodes-expeditions.com/Gallery/paraguay">Cliquez pour voir plus d´images!

A bord je me suis senti transporté dans la bande dessinée de Tintin. J'ai donc voyagé pendant 30 heures sur un cargo (le Cacique II) qui remonte lentement le fleuve Paraguay. En montant à bord, j'étais un petit peu inquiet car j'avais remarqué que le capitaine louchait beaucoup. Mais après quelques heures je me suis bientôt rendu compte qu'il aurait pu être aveugle; ça n'aurait pas fait une grosse différence, il connaissait très bien la forme du fond du fleuve et tous les courants. La cargaison du bateau consistait en tout ce que l'on peut imaginer, y compris une bicyclette de cyclotourisme! Bien sûr, le bateau prend aussi des passagers et il y a environ dix petites cabines avec deux couchettes chacune sur le premier pont et en bas il y a une trentaine de hamacs qui sont en majorité occupés par des Indiens Guarani. A cause des prix ridiculement bas je me suis offert une petite pièce agréable pour moi tout seul. Tout le long de la route vers Conception, nous avons fait des arrêts fréquents. En s'approchant simplement le long de la berge de la rivière et en lançant une longue planche de bois par-dessus bord, les passagers pouvaient traverser avec toutes les provisions qu'ils avaient apportées avec eux. Parfois, il y avait une ferme au loin mais souvent j´avais l´impression qu´ils étaient déposés au milieu de nulle part. Le soir à bord fut une combinaison très relaxante entre le ronronnement sourd du moteur et les bavardages et les chants des Guarani au soleil couchant. J´ai vraiment aimé regarder les chauves-souris qui fonçaient et mangaient les moustiques et d´autres insectes qui volaient près de la surface de l'eau au crépuscule. Ceci a été certainement une des plus belles soirées du voyage jusqu'ici. J'espère trouver le prochain bateau qui me conduira en trois jours de Conception au nord de la Frontière brésilienne et dans le Pantanal. J'essaie d'avoir une réponse positive du bateau de Bahia Negra. Parce que s'il n'y a pas de bateau, il me faudra trois jours de plus pour redescendre le fleuve et trouver une autre route poussiéreuse et chaude qui me permettra de continuer vers le nord à Corumba.

Posted by gwendal at août 5, 2004 03:16 PM
Comments